Mélanie Couturier, EPEI – Facilitatrice pédagogique, CEF

Qu’est-ce qu’une image ? Selon le dictionnaire Larousse, plusieurs définitions expliquent une image. En voici quelques-unes : 

Reproduction d’un objet matériel donnée par un système optique et, en particulier, par une surface plane réfléchissante ou un miroir : Regarder son image dans une glace.

Reproduction d’un objet matériel par la photographie ou par une technique apparentée.

Aspect sous lequel quelqu’un ou quelque chose apparaît à quelqu’un, manière dont il le voit et le présente à autrui, notamment dans un écrit.

Source:

https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/image/41604

Dans le domaine de la petite enfance, lorsqu’on parle de notre image, on fait plutôt référence à la troisième définition.

Une image de l’enfant c’est la manière dont on perçoit, la manière dont on agit et la manière que l’on décrit avec des mots. Nous avons tous une image de l’enfant, qu’elle soit écrite ou non, qu’elle soit claire ou plutôt floue, consciente ou non; cette image influence nos actions quotidiennes auprès des enfants. 

Lorsqu’on prend conscience de notre image de l’enfant, on se rend compte qu’elle a été moulée par notre propre enfance, nos expériences de vie et qu’elle est souvent basée sur nos propres valeurs et croyances, ainsi que celles de la société dans laquelle on évolue. Cette image représente souvent nos craintes, nos peurs, nos inquiétudes mais aussi notre vision personnelle de la vie en général. Se questionner sur notre image de l’enfant c’est tout un travail de croissance personnelle !  

Dessin d'enfant - une femme tenant un bébé

Pourtant, en prendre conscience nous permet d’améliorer notre pratique et de grandir comme professionnel. De plus, cette image influence nos gestes et nos actions quotidiennes. La manière dont j’organise mon environnement, mes relations avec les enfants, mes observations : tout est modelé par l’image que j’ai de l’enfant. 

  • Lorsque je perçois l’enfant comme un individu curieux, je le laisse explorer ses possibilités et découvrir ses propres solutions ; 
  • Lorsque je perçois l’enfant comme capable et compétent, je l’accompagne lorsqu’il enfile ses souliers et je lui donne le temps, le soutien et l’encouragement nécessaires afin qu’il réussisse à les enfiler par lui-même ;
  • Lorsque je vois les enfants comme des personnes uniques, je les encourage à explorer, à s’exprimer et à faire des apprentissages qui leur permettent de s’épanouir.

Présenter une image forte des enfants, des familles et des éducatrices et éducateurs, et agir en conséquence ont un profond impact sur ce qui se passe dans les milieux de la petite enfance. Réfléchir à une compréhension partagée et travailler à une meilleure cohésion entre ce que l’on dit et ce que l’on fait, permet de renforcer et de transformer les programmes de la petite enfance dans toute la province.

Comment apprend-on?, page 6

Quelle est donc votre image de l’enfant ?

Bonne réflexion !