Lise Lamoureux, TES – Facilitatrice pédagogique, CEF

Comme disait Yvon Deschamps dans un de ses monologues: « On ne veut pas le savoir, on veut le voir. » Aujourd’hui, nous verrons comment la documentation pédagogique nous permet de voir les apprentissages que les enfants font au quotidien dans les services en petite enfance.

Comme j’aime bien me référer à “mon livre à moi”, je vous dirais que la documentation pédagogique permet à tous ceux qui entourent l’enfant d’observer ses intérêts, ses connaissances et de voir le cheminement qu’il fait dans ses apprentissages.  Elle permet aussi de provoquer de très belles discussions et réflexions avec les collègues, les familles et les enfants.  Elle reflète le travail que les professionnels en petite enfance font au quotidien. Elle montre à l’enfant ses intérêts, ses apprentissages, et surtout, lui donne une fierté d’accomplissement.  

La documentation pédagogique a sa raison d’être mais il est vrai que le processus n’est pas évident au début. On se pose plein de questions et la première est souvent comme l’expression le dit si bien « Qu’est-ce que ça mange en hiver de la documentation pédagogique? » Les autres questions que l’on se pose souvent sont : Qu’est-ce que je dois observer? Qu’est-ce que je prends en photo ou en vidéo? Qu’est-ce que je dois écouter? Qu’est-ce que j’écris?

« Les enfants s’épanouissent aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, dans des espaces qui les invitent à explorer, à imaginer, à réfléchir, à créer, à résoudre des problèmes et à donner un sens à leurs expériences, notamment lorsqu’il y a du matériel à usages multiples qu’ils peuvent utiliser de diverses façons. »

Comment apprend-on? (page 20)

Lorsque votre environnement offre ce qui est mentionné ci-dessus et que vous agissez en tant que co-apprenant, vous trouvez les réponses à vos questions.

Votre rôle en tant que professionnel est d’avoir des intentions pédagogiques lorsque vous aménagez l’espace où l’enfant s’épanouit.  Vos intentions pédagogiques devraient venir de ce que vous avez observé et entendu des enfants que vous côtoyez quotidiennement.  Alors, ici encore, vous répondez à des questions qui vous aideront à commencer votre documentation pédagogique.

« La documentation pédagogique est plus qu’une simple transcription des événements. Elle offre une vitrine sur la façon dont les enfants pensent et apprennent. Elle permet d’explorer toutes les questions que nous nous posons sur et avec les enfants. »

Comment apprend-on? (page 21)
Un présentoir avec fond blanc qui est au milieu de la photo. On y retrouve des photos et des bout de papier brun avec des questions et des réflexions. Sur le côté droit, il y a un carré brun avec de l'écriture, on y voit aussi des cartons verts avec des questions inscrites. Sur le côté gauche il y une maquette où l'on voit un rond qui représente le soleil, un nuage bleu, des plantes vertes, des épingles à linges, une échelle faite de bois, un toit blanc fait de papier, un bassin avec des roches et une plume blanche. Le tout représente un environnement idéal pour les enfants.

Faites-vous confiance, « Rome ne s’est pas faite en un jour », mais pour y arriver et pouvoir s’améliorer, il faut commencer.

Voici quelques pistes de réflexion qui pourront peut-être vous aider à commencer votre documentation pédagogique.

  • De quelle façon mes intentions sont-elles pédagogiques ?
  • Comment est-ce que j’observe l’enfant dans son jeu?
  • Qu’est-ce que j’écoute et que j’essaie de comprendre lorsque l’enfant s’exprime ?
  • Comment suis-je co-apprenante avec l’enfant ?
  • Comment est-ce que je m’assure que le matériel à la disposition de l’enfant continue à influencer ses questionnements?
  • Quelle place est-ce que je laisse aux questionnements et aux réflexions individuelles et en équipe afin d’offrir des expériences enrichissantes à l’enfant ?

Bonne réflexion